Êtes-vous une personne ambivertie ?

Ni extravertie, ni introvertie, la personne ambivertie est un mélange des deux… Et, pour cette personne, occuper deux ou trois emplois à temps partiel peut être une bonne façon de se réaliser professionnellement !

 Apparu pour la première fois en 1927 dans le livre Source Book for Social Psychology, le terme « ambiverti » gagne en popularité presque un siècle plus tard grâce à une étude publiée en 2013 dans la revue Psychological Science, selon laquelle les ambivertis feraient de meilleurs vendeurs que les extravertis et les introvertis. Son auteur, le chercheur Adam Grant de l’université de Pennsylvanie, explique ce résultat par le fait que les ambivertis n’auraient ni tendance à trop parler, comme les extravertis, ni tendance à ne pas assez le faire, comme les introvertis. D’ailleurs, cette capacité à passer de la parole à l’écoute de manière naturelle et flexible serait une des caractéristiques premières de leur double nature. Elle constituerait également un avantage sur le marché du travail.

 Flexibilité et diversité

En effet, les ambivertis n’étant ni des êtres hyper sociaux comme les extravertis, ni hyper solitaires comme les introvertis, ils pencheraient vers l’une ou l’autre de ces deux tendances selon le contexte et leur humeur, explique Beth Braccio Hering, journaliste pour le site d’emplois FlexJobs. Par conséquent, ils développeraient une grande flexibilité et une grande capacité d’adaptation les poussant à travailler dans des emplois comportant des responsabilités diversifiées, certaines à caractère social, d’autres non.

 Ambiverti à temps plein et emplois à temps partiel !

Tous les emplois n’offrent pas la possibilité d’accomplir des tâches diversifiées ; certains ambivertis devront souvent en accumuler plusieurs à temps partiel pour satisfaire les deux facettes de leur personnalité. Par exemple, le traducteur trouvant que son travail est trop solitaire et silencieux pourra nourrir son côté social en visant des contrats comme interprète, ou encore, comme professeur privé. Il évitera ainsi de souffrir d’isolement tout comme de s’épuiser dans des interactions sociales constantes.

 En somme, la capacité des ambivertis de passer du spectre introverti au spectre extraverti les pousse souvent à travailler dans des emplois et des environnements différents pour satisfaire le caméléon en eux. Ce qui peut les mener à une grande carrière ou, du moins, à une carrière fort originale !

 Curieux de savoir si vous êtes ambiverti? Remplissez ce questionnaire (en anglais) de Daniel H. Pink et réjouissez-vous de l’être… seul ou avec autrui !

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#