La masculinisation du soutien administratif

Un domaine qui a longtemps été l’apanage des femmes, sommes-nous face à une masculinisation du soutien administratif ? Regard sur la tendance actuelle.

Les paris étaient ouverts, lorsqu’est arrivé « l’autobus RH », nolisé par l’Ordre des conseillers en ressources humaines. Combien y avait-il d’hommes parmi ces quarante étudiants en ressources humaines venus visiter TOTEM, un potentiel employeur ? Lorsqu’elle les a vu débarquer, Marie Nolwenn Trillot, présidente de l’agence spécialisée en placement de personnel, n’a pas pu s’empêcher de compter… cinq hommes. Rien de nouveau sous le soleil, conclut-elle. « J’ai fait mon baccalauréat il y a 12 ans et les proportions étaient très semblables. »

Dans les postes administratifs, elle admet qu’il devient « plus normal » de voir des hommes. Par contre, la parité n’est pas acquise : « On n’est pas rendu là. » Marie Nolwenn Trillot réfléchit à voix haute lorsqu’on lui demande quels secteurs sont occupés par quel sexe. Selon elle, hommes et femmes se dirigent en communication et en marketing de façon égale, mais les hommes choisissent davantage la comptabilité et la finance, une tendance semblable à celle du passé.

Denis Morin, professeur au Département d’organisation et ressources humaines à l’UQAM, souligne la présence importante des femmes à l’université en général, et dans le baccalauréat en gestion des ressources humaines en particulier. Pour lui, cette tendance est toutefois de bon augure. « Il y a trente ans, ce n’était que des hommes ! » Il ne remarque donc pas de masculinisation de l’administration et ne voit pas de changement de paradigme à l’horizon.

Hommes en soutien administratif

Par contre, Marie Nolwenn Trillot observe qu’il y a un changement d’attitude dans les organisations. « Il y a une grosse, grosse progression dans les mentalités », insiste-t-elle. Elle calcule qu’à 90 %, les employeurs ne considèrent pas le sexe lorsque vient le temps de pourvoir un poste de soutien administratif. De plus en plus, ils demandent une diversité lors du recrutement. Dans les postes de soutien administratif, on voit une présence d’hommes plus marquée. « La profession d’adjoint a changé, dit-elle. La personne en poste est maintenant le bras droit du patron. Cet aspect attire les hommes, qui ne se seraient pas vus servir le café. »

Contrairement à une masculinisation du soutien administratif, ce que Denis Morin voit, quant à lui, c’est que les femmes se positionnent de plus en plus dans les postes de gestion et devraient occuper plus de postes supérieurs d’ici une dizaine d’années. En ce moment, il précise que « les hommes sont présents en surnombre dans les postes de direction du secteur privé, mais pas dans les postes de direction du secteur public. »

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#